Les canoës

Le canoë français (à ne pas confondre avec le canoë-kayak) est apparu au milieu du XIXe siècle. Ce bateau était conçu pour une ou deux personnes et armé en couple. Les promenades sur l’eau étaient à la mode. “Le canotage” dominical devint peu à peu compétitif et fut à l’origine des premiers clubs d’aviron dans les année 1860.

Les yoles en bois

Les yoles sont des embarcations, pontées ou non, de dimensions et de poids déterminés, prévues pour 2, 4 ou 8 rameurs avec des avirons de pointe.

Les yoles étaient fabriquées en bois avec des clins (longues lames de bois courant sur toute la longueur du bateau et se recouvrant comme des écailles).

Nous possédons au club plusieurs de ces bateaux historiques : une yole à deux et une yole à huit que nous sortons pour les grandes occasions.

Dans les yoles, les dames de nage sont fixées directement sur le carreau et les rameurs ne sont pas alignés les uns derrières les autres dans l’axe longitudinal du bateau mais décalés par bordée.

Les premiers outriggers

Le développement de l’aviron a été rythmé par la compétition et, dès 1856, le règlement des courses distingue deux catégories de bateaux :

  • Les embarcations sans portant (yole)
  • Les embarcations armées de portant (outrigger et canoë)

Les premiers outriggers furent conçus suivant une autre méthode de construction, celle du bois déroulé. À l’origine, les bois utilisés étaient l’acajou et le cédrat. Différents éléments, formant l’armature, assuraient la rigidité du bateau.

L'actualité de la société nautique sur Facebook

Restons connecté

Société Nautique
Quai Louis II
98000 Monaco

+377 92 16 03 03

societenautique@monaco.mc

Recevoir notre Gazette

Accès Réservé